Poulet à la thailandaise, au lait de coco, aubergine et haricots verts

Poulet thaï (1)

Encore des lustres que je n’avais pas posté… Pas bien !!!

Pas le temps de vous laisser de petits mots, pas souvent sur internet, me voici passant par là pour partager avec vous cette recette de poulet à la thaïlandaise cuit dans du lait de coco et aromatisé à la citronnelle, au gingembre et finement pimenté, un délice !!! Sa petite histoire est que j’en avais vu un dans une boutique thaïlandaise qui paraissait fort délicieuse… mais vu que ce n’était pas hallal j’ai bien regardé la composition du plat pour m’en faire un dans les règles de l’art et peut être même meilleur encore !!!

Bon soyons clair, aujourd’hui ça va faire 5 mois que mon mari et moi sommes séparés, un long moment n’est-ce pas ??? Depuis ; le temps aidant, je suis arrivée à réfléchir sur notre relation, à avoir les idées un peu plus claires sur nos problèmes, nos incapacités à communiquer, ses mensonges, mon aveuglement, la violence, son indifférence, mon malheur, ma bêtise, mon entêtement, notre incapacité à échanger, ma façon de tout donner et de ne rien recevoir en retour, et de m’en contenter…

J’ai compris que vouloir rendre heureux quelqu’un est une cause perdue d’avance, tout comme espérer que l’autre le fasse pour vous car c’est impossible, le bonheur ne viens que de soit même, on ne doit l’attendre de personne d’autre !!!

Même si je travaille beaucoup sur moi, je me demande encore pourquoi il me mentait, pourquoi il a fait certaines choses derrière mon dos, je me questionne souvent sur la sincérité de notre relation, sur le fait qu’il ne soit pas avec moi comme il était avec les autres, pourquoi il ne me faisait pas confiance, pourquoi tant de cachotterie, de trahison, pourquoi finalement il avait pu me choisir, pourquoi était-il si malheureux avec moi, peut-être s’ennuyait il de cette fille dont il pouvait tout obtenir, de cette fille débile et névrosée que j’étais devenue, cette babiole dans cette maison… Je me demande souvent ce que j‘ai pu faire de mal pour que ça n’est pas pu fonctionner ; pour qu’il soit insatisfait… Bref, échec et mat, j’ai perdu fin de la partie non ???

Vous l’aurez donc compris une rupture, même si vous en êtes l’instigatrice n’est jamais facile, c’est même plutôt douloureux et lourd à porter, mais bon ça permet de se remettre en question, de se regarder en face, ça permet de comprendre qu’il faut savoir dire non, poser ses limites et apprendre à être forte !!!! Pas facile de tourner une (longue) page qui me tenais vraiment à cœur, parce que ce n’est pas comme si j’avais voulu cette situation, mais étant dans l’impasse, s’était la seule solution… Tirer un trait sur une vie à deux que je voulais réellement pour me lancer dans une vie seule c’est mon nouveau challenge!!!

Poulet thaï (3)

Niveau professionnel, toujours pareil, mon ancien employeur m’a rappelé, trop satisfait de mes prestations ; mais voyez-vous mon travail est l’un des plus pourri que vous pouvez trouvé, dur, exigent, fatigant, aux horaires changeantes, demandant rapidité et perfection il me permet juste de payer mes frais, mais en attendant de trouver mieux cela me permet de vivre avant de trouver une formation en pâtisserie parce que même si on me conseille de reprendre mes études et des faire quelque chose de bien rémunéré, j’ai besoin de trouver un travail qui me passionnera, parce que j’ai besoin d’une raison de vivre, une raison pour me lever le matin autre que l’argent… Parce que l’argent, c’est bien beau mais ça ne rend pas heureux, (même si ça y contribue !!!) moi je veux un travail qui me fasse vibrer, courir, et rire en même temps et c’est décidé, ce sera dans le monde culinaire c’est sûr !!!! Parce que si je dois finir ma vie seule, je veux la passer en tout cas en faisant quelque chose qui me donne autant que moi j’y met d’effort, et rien de meilleur que la nourriture !!!!

Bref 5 mois passés des changements sont en cours même si je les amorce avec patience, par contre niveau régime ça avance, je suis passée en dessous de la barre symbolique des 60 kilos (59 kilos 800 pour être précise), alors là j’en suis très heureuse, si vous m’aviez connu il y a 6 mois vous seriez tout simplement choqués, d’ailleurs avec le changement de style, vous ne me reconnaitriez certainement pas !!!! C’est déjà un début, même si ça ne sert pas à grand-chose ; dans le monde du travail ça aide largement, je ne compte pas le nombre de cdd en vente que j’aurai pu décrocher si seulement un mi-temps pouvais satisfaire l’appétit féroce de mes charges !!! Là où je travaille c’est beaucoup moins stylé (enfin pour moi parce que la clientèle, là c‘est le top du top mes petits…) mais c’est un plein temps !!! Alors oui c’est clair dans le monde de la vente si t’es grosse, petite et moche et peut être même en plus timide passe ton chemin tu ne trouveras jamais de boulot (sauf pistonnée bien sûr !!!) !!!

Quand je me relis je me dis que je vous ai assez raconté de conneries pour aujourd’hui passant d’autant plus du coq à l’âne à chaque paragraphe, que vous en aurez encore droit la prochaine fois, (dans une éternité surement), parce qu’avec mon régime je ne cuisine pas trop, donc pas trop la possibilité de partager avec vous, mais surtout, je vous le dit, vivez heureux !!!

Poulet thaï (4)

Poulet à la thailandaise, au lait de coco, aubergine et haricots verts

Pour 4 personnes (en accompagnement de riz)

2 grands filets de poulet émincés en morceau moyens
1 aubergine lavée et coupées en quartiers moyens
2 grosses poignées d’haricots verts lavés, équeutés et coupé en deux
1 oignon pelé et très finement émincé
1 pouce de gingembre très finement râpé
Le jus et le zeste d’un citron vert
2-3 bâtons de citronnelle finement émincés
Quelques brins de coriandre, ciboulette et persil plat très finement émincés
½ à 1 piment vert épépiné et très finement émincé
1 gousse d’ail pelé et très finement émincée
Sel
10 cl d’huile d’olive
400 ml de lait de coco

Poulet thaï (2)

Préparation de la marinade : Dans un saladier mélanger les morceaux de poulet avec les morceaux d’aubergine, les haricots verts, le piment haché ; les bâtons de citronnelle émincés, les morceaux d’oignon, le gingembre, la ciboulette, l’ail, les piments, la citronnelle, le persil plat, la coriandre, les zestes de citron avec leurs jus et 10 cl d’huile d’olive ainsi que quelques pincées de sel et les faire mariner pendant 30 minutes. Éplucher et ciseler l’oignon, laver et couper en fines lamelles le blanc de poireau. Rincer le riz sous l’eau froide pour enlever l’amidon.

Préparation et cuisson du plat : Faire chauffer dans un wok le poulet et les légumes de la marinade en faisant colorer les morceaux de poulet sur toutes les faces pendant 5 min. Ajouter ensuite le reste de la préparation et verser le lait de coco. Laisser mijoter à feu doux pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce que vos légumes soient encore fermes mais fondants.

Dresser avec du riz et recouvrir de morceaux de poulet et de légumes arrosés de lait de coco aromatisé.

Publicités

7 réflexions sur “Poulet à la thailandaise, au lait de coco, aubergine et haricots verts

  1. Coucou Sweety 🙂

    C’est toujours un plaisir de découvrir tes savoureuses recettes, mais cela en est également un de lire tes pétillants billets !! Déjà toutes mes félicitations pour ta perte de poids, c’est déjà un bel objectif qui est atteint 😉
    Avec la grande volonté qui semble t’animer au travers de tes quelques mots, je suis sûre que tu arriveras à décrocher la formation et le boulot de tes rêves dans le milieu culinaire…. Une nouvelle et belle vie s’ouvre à toi !!

    A très bientôt
    Bisous
    Kathia

  2. Je déteste le poulet donc ta belle recette je ne peux pas l’apprécier mais je suis contente d’avoir de tes nouvelles ! quelle volonté tu as !! je suis vraiment admirative ! Ta perte de poids est énorme et il est vrai, malheureusement, que dans la recherche d’emploi ça aide ! Même si la descrimination est interdite elle existe !!
    Comme j’aimerai maintenant que tu arrives à te réaliser dans une profession culinaire, déjà parce que tu en as le talent et parce que ça t’aiderait à fermer la boucle de ton parcours douloureux !! Je te souhaite bonne chance !!
    Gros bisous

  3. Je suis contente d’avoir de tes nouvelles; on dirait que tu as repris un peu du poil de la bete..
    je me permets de te dire.; que si tu es vraiment intéressée par la patisserie, fonce .. Fais tes stages, des formations … tout ce qu’il faut pour avoir un diplome dans le domaine que tu aimes .; donnes toi a fond!!
    De toute manière, rien ne te plairas si tu fais autre chose..éclate toi!!
    J’aime beaucoup ta recette, qui me semble gouteuse et légère a la fois..encore une belle réussite. courage ma chère .; bises bises bises.

  4. Hello Sweety !
    Pas simple la vie, surtout seule … mais tu es une battante et tu sais ce que tu veux (et surtout ce que tu ne veux plus !). Donc pas le choix, tu dois avancer !
    Tu as trouvé ta voix : la cuisine ! alors maintenant fonce !
    Confucius a dit : « choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie …  »
    La balle est dans ton camp :)) je te dis m…. et bon courage ! et puis tiens nous au courant !
    Ah et puisque j’y pense, encore un blabla pour toi :
    « L’Amour n’est pas seulement un miracle, né d’une rencontre. Il est jour après jour ce que l’on veut qu’il soit. Il commence lorsqu’on préfère l’autre à soi-même. Lorsqu’on l’accepte tel qu’il est et qu’on l’aime dans sa totalité. Aimer c’est partager des mots, des regards, des espoirs et des craintes, c’est vouloir que l’autre s’épanouisse. Vivre d’abord fidèle à lui-même. L’Amour n’est pas un acquis. Il se construit chaque jour pour permettre le bonheur de l’autre, le bonheur des autres »
    A méditer … si telle ne fut pas ta situation, tu n’as pas à culpabiliser !
    Bises ma belle et @ très vite
    Sandy ❤

  5. Coucou Sweety
    Une vie seule, un nouveau challenge que tu t’imposes ? (Parce-que si c’est un choix de vie pourquoi pas, mais si non tu n’as pas de souci à te faire pour trouver l’amour, à travers tes posts nous découvrons déjà une jeune femme pétillante, pleine de vie et perspicace, trouver un partenaire n’est qu’une question de temps!).
    Bravo pour ton efficacité dans ton travail et courage pour tes charges !
    Ton plat m’a l’air délicieux, je vais présenter cette recette à ma môman qui est cuisinière à domicile et qui adore confectionner ce type de recettes.

    Bises sucrées, Andréa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s