Tajine de carottes et raisins secs au poulet

tajine  (1)

Petite intro déprimante, à éviter si ça vous saoule…

Avez-vous déjà eu l’envie de mourir ??? Vous êtes-vous déjà dit que la mort malgré tout ce que vous savez dessus serait surement préférable à votre misérable existence ??? Avez-vous déjà pensé à mettre fin à vos jours parce que cet acte paraissait le seul possible pour soulager une bonne fois pour toutes vos souffrances et vos malheurs ??? La mort comme chaque échappatoire, plus d’espoir juste du noir…

Personnellement j’ai connu une telle période, une période où seul pessimisme et douleurs tournaient dans ma tête ; je suis jeune je sais mais cette pensée m’a souvent traversée même obsédée, la seule chose qui me retenait c’est que malgré tout cette vie que je tenais dans mes mains ne m’appartenais pas, qu’elle m’avait été offerte et que malgré tout ce que je subissais je devais la chérir et en prendre soin parce que c’est un cadeau même s’il était pour moi empoisonné.

Ce cadeau m’avait été fait par une mère qui pour me mettre au monde avait ensuite subi toute sorte de souffrances et de douleurs, et donc si malgré tout, s’était ma naissance qui était source de tout ça je devais donc prendre soin de la personne que j’étais parce qu’en moi vit un peu cette femme forte et formidable qu’elle était… Souvent nous en parlions de cette possibilité que je sois cette source de problèmes, et la voilà me regardant avec un immense sourire, « Et même si, je le referais mille fois parce que ta vie est plus importante que la mienne et je te la souhaite belle et pleine de joies» Alors promis, j’en prendrai soin parce que si pour moi ma vie n’a aucune importance je le ferais juste pour toi !!!!

tajine  (2)

Petite parenthèse personnelle pour dire aux personnes qui sont peut-être dans la tourmente qu’il ne faut surtout pas désespérer, et essayer de trouver des solutions à leurs problèmes parce que se renfermer sur soit même ne fait qu’empirer les choses, et puis la vie si on la prend du bon côté à de jolies facettes à explorer, il faut juste prendre la peine de la faire un peu tourner !!!!! Essayons donc !!!

Aussi pour partager un bon moment avec deux personnes qui m’ont fait le plaisir de venir manger avec moi, je leur ai cuisiné un tajine de carottes et raisins secs au poulet, tout riquiqui le poulet, mais qui parfume parfaitement la sauce !!!!

Pour se faire plaisir le temps d’un repas, discuter et échanger autour d’un bon plat chaud et parfumé !!!!

tajine  (5)

Tajine de carottes et raisins secs au poulet

pour 3 personnes

4-6 morceaux de poulet au choix
2 gros oignons pelés et coupés en fines lamelles
6 grosses carottes pelées et coupées en fines lamelles
Une grosse poignée de raisins secs
1 kub or
½ cac de ras el hanout jaune
½ cac de curry
1 pointe de paprika
1 pointe de gingembre
1 généreuse pointe de cumin
1 pointe de curcuma
1 pointe d’épices pour colombo
Quelques brins de coriandre finement émincés
Sel et poivre

tajine  (4)

Dans un tajine profond ou une marmite sur feu fort et à découvert faire revenir pendant 10 minutes les oignons, les morceaux de poulet et les carottes avec un généreux filet d’huile d’olive. Ajouter ensuite les épices, la coriandre et le cube. Recouvrir d’eau à hauteur, fermer, baisser le feu et laisser tout simplement mijoter pendant environ 30 minutes tout en surveillant de temps en temps. Ajouter les raisins secs, rectifier l’assaisonnement si besoin et finir de laisser finir de cuire une dizaine minute. Lorsque la sauce est onctueuse et toujours généreuse, arrêter la cuisson et servir avec un bon pain frai.

tajine  (3)

Voici la chanson que ma mère me chantait en boucle et qui parfois en arrivait à m’agacer plus d’une fois…

Publicités

12 réflexions sur “Tajine de carottes et raisins secs au poulet

  1. Il est tard mais j’ai tout de même envie de te laisser un petit mot, là, tout de suite et pas demain …
    Des tourmentes, nous en vivons tous et nous en vivrons certainement encore ! mais même dans les mauvaises choses, il y a du bon à en retirer … cherche bien au fond de toi et si tu ne trouves pas aujourd’hui, tu trouveras certainement un jour ; car comme tu penses aujourd’hui ne sera pas comme tu penseras demain, avec un peu ou beaucoup de recul 🙂 Le hasard n’existe pas, ce qui doit arriver, arrivera et c’est à toi de le comprendre, de savoir rebondir et si nécessaire de faire les bons choix !
    En attendant, tu as fait un bon choix pour ton plat, car quoi de plus conviviale qu’un délicieux tajine à partager avec des amis … 🙂
    Courage ma belle, la vie te sourit ! et toi tu souris à la vie 😀
    Bisous bisous à ma cocotte et à très vite …
    Sandy

    • Tu es adorable ma chérie, je sais que tout cela n’est qu’une passade à supporter, la roue tourne il me suffit juste de lui donner un peu d’élan, et de lui donner un peu l’orientation que je veux, je ferais de mon mieux en tous cas!!!!!
      Toutes les épreuves que nous subissons sont toutes pleines d’enseignements je sais et je te dis que je retiens bien la leçon on ne m’y reprendra pas deux fois!!!!
      Merci pour ton petit mot, je vais de ce pas te souhaiter une excellente soirée et te dis à bientôt ma belle!!!!

  2. Je pense que beaucoup d’entre nous passent par cette phase…
    On a beau nous dire cela ira mieux demain .; sur le coup, on y croit pas .;
    Il faut se donner le temps chaque jour …avancer pas après pas .. jusqu’au moment ou, on se regarde et on se dit hier j’ etais moins bien qu’aujourd’hui..
    Alors une petite étincelle jais et on se dit .. demain, cela ira encore mieux..oui c’est beau la vie ..oui j’en sortirai .. oui je vais prouver que je peux y arriver ..
    d’ailleurs regarde!! si la vie n’est pas lumineuse? Avec ce beau tajine que tu nous a concocté.;qui a ébloui tes invités et qui nous ébloui aussi puisque nous faisons tes recettes.
    Prends soin de toi et de ta personne. bises je pense bien a toi

    • Merci mille fois!!!!
      Tu as tout à fait raison, avec le temps et de la volonté on arrive à se remettre des épreuves, petit à petit en se forçant à avancer un peu à chaque fois, ce tajine était délicieux et a eu un fort succès simplicité et convivialité, rien de mieux pour faire plaisir!!!!
      Je te remercie mille fois d’avoir testé mes recettes, et je t’avoue qu’il n’y a rien qui fait plus plaisir quand on fait un blog qu’une personne avec qui on s’entend bien teste nos recette, SO HAPPY!!!!!
      Je te remercie pour tes encouragements et te souhaite une méga super bonne journée, bisous bisous et à bientôt!!!!

  3. Non non ton intro ne me saoule pas, elle me désole et m’attriste car je n’aime pas savoir des gens malheureux. Je sais que parfois dans certaines situations on a du mal à sortir la tête hors de l’eau et que certains d’entre nous n’ont pas de chance, car les malheurs les poursuivent. Pour pouvoir avancer dans cette vie bien difficile, il faut à tout prix qu’ils apprennent à laisser sur le bord de la route le fardeau qui leur empoisonne la vie pour continuer d’avancer car si à chaque souci ou malheur on l’emporte avec soi il deviendra tellement trop lourd à trainer qu’il deviendra impossible d’aller plus loin.
    Je souhaite de tout coeur que tu y parviennes. Ce n’est pas facile, mais ça s’apprend. Tu as le droit de t’écrouler quand il arrive qu’un malheur te frappe mais au bout d’un certain temps pose toi et réfléchis, soit il y a une solution pour améliorer les choses et alors accroche toi à en trouver la solution (tu seras fière et ça t’aideras) ou si tu ne peux pas changer ce qu’il vient d’arriver parce que la solution ne t’appartient pas alors dis toi c’est comme ça c’est la vie et parfois elle fait mal. Ca ne sert à rien de continuer de ressasser ce malheur, ça ne changera pas les choses et ça ne fera que te démolir un peu plus profond. Laisse ce chagrin sur le bord de la route et continue ton chemin. Ca veut dire ne pas oublier pas ce qui vient de t’arriver mais qu’il ne faut pas que cela t’empêche de continuer de vivre ! Une seule solution on le laisse de côté dans sa tête. Il fera moins mal !!
    En réalisant cette magnifique recette tu as fait un beau pas en avant continue comme cela, fais des choses qui te font plaisir et qui t’apportent du bien. Entoure toi de gens heureux et vivants !
    Je te souhaite beaucoup de courage, (je sais il en faut) mais je suis certaine que tu peux y arriver ! Pour cela n’oublie pas qu’il existe des cannes, je veux parler des personnes près de toi ou plus loin de toi qui sont là aussi pour t’aider !!
    Gros gros bisous !!!!

    • Merci, merci, merci, laisser les fardeaux derrière soit, je sais que je dois le faire, mais certains sont plus difficiles à lâcher que d’autre, et il m’est arrivé d’aimer sincèrement ce fardeau, alors le quitter fut assez douloureux pour moi, même si maintenant j’en suis libérée, les regrets existent encore, mais heureusement comme tu le dis je suis bien entourée et je sais que certaines personnes m’aiment sincèrement, du fond de leur cœur, alors promis, je ferais de mon mieux, parce que j’ai encore toute une vie à construire et que j’ai bien décidé de me mettre aux travaux!!!!
      Pour la recette, elle a eu du succès et voir leur yeux pétiller en me disant TRO BON fut une récompense plus que suffisante, merci pour ton soutien et à bientôt!!!!
      Bisous et bonne journée!!!!!

  4. Difficile de laisser un petit message anodin. Je voulais juste te dire comme je suis contente de retrouver ta cuisine. Faire, avancer, changer, arracher à chaque jour une poignée de bonheurs. Voilà ce qui m’aide à traverser les mauvaises passes. Je te souhaite une très bonne semaine !

    • Merci pour ton joli petit mot, heureuse de vous retrouver petit à petit, promis je vais recommencer à passer régulièrement sur tous vos blogs et enfin pouvoir recommencer nos super échanger blogoculinaire (et plus encore) bisous bisous et bonne semaine à toi aussi!!!!

  5. Je remonte le temps… Donc après le billet de 30/09… me voici ici.

    Certes laisser les fardeaux… sauf qu’avant de les laisser, une période de deuil est impérative. On ne laisse jamais sa peine parce qu’on le décide. Ça peut fonctionner un certain temps, parce qu’on la colle dans la cocotte minute en fermant bien le couvercle… jusqu’à ce qu’elle finisse par exploser.
    Alors oui, un jour tu passeras à autre chose, quand tu auras fait le deuil de ta vie passée, quand tu seras prête pour autre chose.
    Les humains ont toujours besoin de cette période si cruelle, mais pourtant si indispensable pour guérir…

    Quand tu te sens mal, vraiment mal… tu le dis dans un autre billet, tu n’as jamais été aussi entourée, alors… n’hésite pas, décroche ton téléphone, va voir des gens que tu aimes et qui t’aiment. Pas de fausse pudeur dont on sait trop souvent s’entourer. Ose demander de l’aide quand tu en as besoin.
    Pense aussi à tous les jolis moments sympa de ta journée… tu dis toi-même que tes collègues sont très chouettes. Les petits détails sympa de la journée, aussi harassante soit-elle, composent les petites joies dans lesquelles on peut se ressourcer quand tout semble partir à vau-l’eau…

    Je songe à un truc : pense aux dépôts vente, genre Emmaüs, etc… pour acheter ce qui te manque à prix modiques. A commencer par le matos de cuisine. 😉

  6. oh ma chérie, je n’avais pas vu que tu avais mis en post la chanson de Cocciante, elle est aussi belle que ce tajine est beau ! comme elle te va bien en plus, quel jolie prénom que celui de Marguerite ! du courage ma belle, tous ceux qui t’aiment ici ou ailleurs sont avec toi en pensées, ils te regardent, ils t’admirent, tu es une femme magnifique et formidable, ne sombre pas, les couleurs reviendront bientôt dans ta vie et tu oublieras tes larmes. Marguerite est vraie, Marguerite est douce c’est si beau et si juste ! Marguerite est tout pour NOUS

  7. pour continuer à parler de Richard Cocciante, il interprète également une chanson magnifique qui s’intitule « il moi refugio », tout aussi belle que « Marguerite » – tu sais belette « il nostro refugio sei tu » !
    pense à toi comme on t’aime, rien ne nous séparera, même pas les kilomètres, tu verras on se retrouvera ! rendez-vous dans dix ans Place des Grands Hommes, en chanson on peut continuer longtemps à converser !

  8. clin d’œil : quand l’amour revient à la poussière, on n’ se console pas, on essaye de regarder droit dans le soleil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s