Hokkaïdo Milk Buns

Hokkaido milk buns (1)

Ces petits pains au lait sont d’un moelleux incomparable, d’un beau doré et parsemés de pépites de chocolat au lait, ils raviront les plus gourmands au petit-déjeuner !!!!

A la maison nous sommes très friands de petits pains au lait pour le petit déjeuner, mangés avec du lait pour moi et du café pour M.Pas Gourmand, ils sont toujours très appréciés !!!!

Aussi, j’ai voulu en préparer pour changer des industriels, et pour me faire plaisir, parmi les centaines de recettes possibles j’ai opté pour la recette des Hokkaïdo Milk Buns, (du site le Pétrin) pour leur originalité, leur douceur et leur pauvre teneur en beurre et parce qu’ils sont japonais avouons-le aussi !!!! Par contre ils sont très sucrés, (je n’ai effectué que la moitié de la recette, mais j’ai oublié de diviser le sucre par deux lors de la préparation oups !!!!) mais comme ça il se déguste seuls et n’ont strictement besoin de rien pour être dévorés !!!!

Mais tiens aujourd’hui faisons un peu original et apprenons un peu plus sur la région japonaise (ou devrais-je dire l’île) qu’est Hokkaïdo !!!!

Hokkaido milk buns (6)

Hokkaidō (北海道) ou Hokkaïdo, autrefois appelée Yeso ou Ezo, est la plus septentrionale des quatre îles principales de l’archipel du Japon. Administrativement, elle correspond également à la fois à une préfecture et à une région. Le chef-lieu de cette préfecture est Sapporo.

Hokkaidō est une île située dans le nord du Japon, à proximité de la Sibérie. Elle est entourée par l’océan Pacifique (à l’est), la mer du Japon (à l’ouest) et la mer d’Okhotsk (au nord). Elle est séparée de Honshū par le détroit de Tsugaru.
Elle est couverte à 71 % par des forêts et à 16 % par des terres agricoles.
La préfecture de Hokkaidō inclut de nombreuses îles, comme Rishiri, Okushiri et Rebun.

Hokkaidō est connu pour ses étés frais et secs (ce qui attire de nombreux touristes) et ses hivers rigoureux. La température moyenne en août est d’environ 22 °C, tandis que celle de janvier varie entre -12 °C et -4 °C, en fonction de l’altitude et de la latitude. Les tempêtes de neige, apportées par les vents en provenance de Sibérie, ne sont pas rares. En hiver, la mer d’Okhotsk gèle en grande partie, rendant la navigation impossible sur toute la côte Nord.

Hokkaidō était à l’origine la terre du peuple aïnou. On retrouve d’ailleurs la trace de la langue aïnu dans la toponymie de l’île, ainsi que celle de nombreuses villes dont Sapporo, et de nombreuses espèces d’arbres et d’animaux (par exemple, ezomatsu, ou pin de Hokkaidō). L’origine des aïnous fait toujours débat ; la théorie la plus répandue les fait venir du continent asiatique, probablement liés aux peuples mongols. En effet, dans le sud de Hokkaidō, des études archéologiques ont mis en évidence la présence de peuplade Jōmon, venant probablement d’Asie, depuis 8000 à 6000 ans avant aujourd’hui, et dont les aïnous sont peut-être les descendants des Jōmon tardifs. Dans le nord de Hokkaidō s’installèrent les Okhotsks six ou sept siècles avant J-C.

Du VIIe au XIIe siècle cohabitaient les cultures Okhotsk et Satsujin sédentaires, agricoles et qui avaient pu se mélanger par endroits. Toutefois, les Okhotsks disparurent ou furent absorbés par les Satsujin aux XIIe, formant finalement le peuple aïnou.

L’établissement des premiers Japonais à Hokkaidō survint dans les années 1600 avec une dizaine de milliers de pêcheurs, marchands et cultivateurs, mais globalement, l’île restait très peu peuplée jusqu’au XIXe avec une population de peu ou prou 50000 habitants, les migrants japonais ayant d’ailleurs dépassé en nombre les aïnous, qui diminuèrent dès le XVIe et dont la vitalité était passée. Hokkaidō s’est longtemps appelé Yeso, Ezo ou Ezochi jusqu’à la restauration de Meiji.

Peu après la guerre de Boshin de 1868, un groupe de fidèles de Tokugawa, dirigé par Takeaki Enomoto, déclara l’indépendance de l’île sous le nom de République indépendante d’Ezo, mais la rébellion fut écrasée en mai 1869. L’intégration proprement dite de Hokkaidō dans le Japon, à l’époque l’empire du Japon, survint avec la restauration de Meiji, à partir de 1868, en raison des inquiétudes liées à l’expansion russe en Extrême-Orient. La région fut divisée en onze provinces : Tokachi, Hidaka, Ishikari, Kitami, Kushiro, Nemuro et Teshio, Oshima, Shiribeshi, Iburi et la Chishima pour les îles Kouriles du sud. En 1882, les provinces de Hokkaidō fusionnèrent pour former trois préfectures : Hakodate, Sapporo et Nemuro, qui fusionnèrent à leur tour en 1886. La commission de colonisation fut créée pour favoriser le peuplement de l’île, dont la population augmenta fortement au sud et dans la ville de Sapporo, choisie pour établir un gouvernement central en 1885. Dès 1875, des soldats-colons s’installaient en échange de terres au centre, à l’est et au nord. En 1900, 600 000 colons japonais résidaient à Hokkaidō. L’intégration des migrants se fit en trois étapes : l’instabilité de la nouvelle société à l’époque de Meiji ; l’enracinement et l’affirmation d’une identité locale d’environ 1910 à 1955 ; enfin une phase de délocalisation, comme dans tout le Japon, et de forte urbanisation, signifiant que les localismes s’effaçaient plus ou moins.

Dans les années 1930, l’île avait profité de la modernisation intensive, de la révolution industrielle, de l’établissement des rizicultures, des aides occidentales et notamment américaines, si bien que la majeure partie du territoire était parfaitement occupée à l’exception des terres les plus hostiles au nord et à l’est, avec de grandes villes dont Sapporo et Otaru.

Administrativement, Hokkaidō est à la fois une préfecture et une région du Japon. Le chef-lieu de cette préfecture est Sapporo. Hokkaidō est la seule préfecture entièrement divisée en sous-préfectures. Cela est dû principalement à sa grande taille. La ville de Sapporo est en effet trop éloignée de certaines parties de l’île pour pouvoir prendre en charge toute la gestion administrative. Les sous-préfectures de Hokkaidō effectuent le travail habituellement accompli par les bureaux préfectoraux dans le reste du Japon. Source Wikipédia

On se couchera moins bête ce soir !!!!

Hokkaido milk buns (2)

Hokkaïdo Milk Buns

pour 8 pains au lait :

110 ml de lait
65 ml de crème liquide entière
1 jaune d’oeuf
1 c à s d’arôme vanille
10 g de levure fraîche
320 g de farine
80 g de sucre en poudre
1 cac de sel
25 g de beurre en morceaux à température ambiante
150 g de pépites de chocolat au lait

1 blanc d’oeuf

Hokkaido milk buns (5)

Préparation de la pâte à pain (à la machine à pain) : Placer tous les ingrédients sauf le beurre dans la machine à pain en suivant l’ordre recommandé dans le mode d’emploi de la machine. Sélectionner la fonction Pétrir. Au bout de 15 minutes de pétrissage arrêter le pétrissage, ajouter le beurre et relancer le programme pâte, pétrissage et levée et attendre la fin du programme. Ôter la pâte de la machine à la fin du cycle.

Préparation de la pâte à pain (à la main) : Faire diluer la levure dans très peu de lait pour démarrer son action. Dans un grand plat mélanger la farine, le sucre et le sel en y versant la levure diluée puis, petit à petit la crème et le lait pour ramasser la pâte. Finir par le beurre et bien pétrir pendant 15 minutes jusqu’à ce que la pâte soit lisse, homogène et élastique. Former une boule, couvrir et laisser reposer 1h30 dans un endroit chaud.

Hokkaido milk buns (3)

Façonnage des pains et cuisson : Dégazer la pâte délicatement, la diviser en 8 parts égales et façonner les petits pâtons ainsi obtenus en boudins réguliers et de la même taille en les espaçant largement. Laisser gonfler 1 heure dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air jusqu’à ce qu’ils doublent de volume, recouvrir d’une fine pellicule de blanc d’oeuf avec un pinceau le dessus de chaque pain puis les inciser aux ciseaux. Enfourner pour 15-20 minutes à 220° four préchauffé jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Mettre ces deux pains ronds obtenus dans un torchon propre puis laisser refroidir, ainsi ils deviendront tout moelleux.

Hokkaido milk buns (4)

Publicités

14 réflexions sur “Hokkaïdo Milk Buns

  1. Très chouettes tes pains au lait (j’adore ça) !
    Et merci pour le petit topo sur Hokkaïdo, j’adore les histoires de peuples qui migrent d’un endroit à un autre.
    Et vu la proximité avec l’île de Sakhaline, je ne suis pas surprise que le climat soit aussi « frais » !

    • Oui, pour un bon hiver bien froid cette ile est parfaite!!!! J’ai voulu faire un peu mon intello mais vu que je ne savais pas tout ça quand je l’ai lu je me suis dit que ça interesserai d’autres personnes et en savoir toujours un peu plus c’est bien non???? Gros bisous!!!!

  2. Tes petits pains au lait et pépites de chocolat sont tout bonnement splendides !! Quel plaisir que de pouvoir manger de bons petits pains au lait maison pour le petit déjeuner, car ces industriels sont très doués pour nous faire manger toutes sortes de colorants, huiles en tous genres ou conservateurs… Parfois à notre insu !
    Bon, je vais arrêter mon plaidoyer pour la cuisine maison et te laisse en belle compagnie ma Sweety, celle de ces magnifiques petits-pains 😉

    Andréa !

    • Je suis 100% d’accord avec ton plaidoyer sur la cuisine maison et sache que tu prêche une convaincue!!!! Ces industriels ne préparent que de la bouffe et ce n’est pas de la nourriture!!!! Aussi un vrai plaisir de manger de beaux petits pains tout bons!!!! Je te fais de grosses bises et te dis à tout bientot!!!!!

  3. Comment pourrait-on résister ?? gonflés, dorés, craquants avec leurs petits minois tout blonds, moi je les adopte ! Merci ma Sweety pour tant de douceur et de gourmandises … et de culture nippone !! ^^
    La suite, la suite, la suite, … 😀
    Bisous bisous milkyway
    Sandy

    • Prête pour une adotion je t’en envoi en collissimo????
      Et pour la culture nippone je ne pouvais pas m’en empêcher je suis comme ça!!!!
      Japan kiss!!!!

  4. Coucou !

    Effectivement, je vais me coucher moins bête que je ne me suis levée :-))) Tes petits pains au lait sont particulièrement dorés et très gourmands avec ces pépites de chocolat !! Cela m’irait parfaitement pour le petit déj avec un bon thé !!!

    Bonne soirée
    Bisous

  5. eh Bree encore quelques épisodes et n’oublies pas que tu seras publiée (les recettes de Bree Vandekampf) de plus tu seras également un traiteur très demandé dans Wisteria lane !

    • Mdr t’es trop mignonne si j’étais aussi belle qu’elle je ne dirais pas non en tous cas!!!! Wisteria lane un endroit parfait pour un tordue comme moi!!!! Bisous bisous!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s