Msemen (crêpes feuilletées)

Alors ces crêpes vous avez déjà du les voir sur tout les sites de cuisine orientale, mais comme vous avez du le constater, chaque personne a SA recette de prédilection, et bien moi aussi bien évidement !!!

Personnellement je les aime bien feuilletés, composés de farine et de semoule extra-fine, cuits à la poêle donc croustillants à l’extérieur et avec de la levure boulangère ce qui leur confère un moelleux des plus agréable^^.

Contrairement au nikuman, pour lesquels vous pourrez assister à mes tâtonnements et mes échecs (surement) les msemens, eux j’ai eu le temps de me faire la main pour trouver les proportions qui me conviennent le mieux. Niveau technique rien de bien compliqué, mais j’avoue cette fois ci c’est pas non plus des plus facile (faut le dire c’est pas sorcier mais c’est pas non plus so easily). Normal quoi…

Bon assez blablaté voici la recette !!!

Bismillah !!

Msemen (crêpes feuilletées)

pour 8 crêpes feuilletées

270 ml eau tiede
10 g de levure boulangère fraiche
1 cac levure chimique
250 g de farine t 55
200 g semoule extra fine

huile et semoule extra fine pour le feuilletage

Préparation de la pâte : Mélanger semoule, farine, sel, levure chimique creuser en puit au centre, y mettre la l’eau levuré, mélanger à la cuillère, ajouter ensuite le reste de l’eau petit à petit en pétrissant jusqu’à obtention d’une pâte souple, parfaitement lisse et élastique. Pétrir la pâte au moins 15 à 20 minutes de façon vive et énergique. Cette opération peut se faire au robot culinaire. La pâte obtenue doit être plus molle qu’une pâte à pain mais également très maniable et élastique. Laisser la pâte en boule reposer à couvert pendant 30-45 minutes environ.

Préparation de la pâte à la machine à pain: Mettre tous les ingrédients dans l’ordre indiqué par le mode d’emploi de votre machine à pain, lancer le programme pétrissage simple une fois, puis le programme pate (petrissage plus levé) en ne laissant monter la pate que 45 minutes.

Préparation et pliage des boules de pâte : Avec les mains huilées, détailler des boules de la taille d’un gros oeuf et les placer sur un plateau huilé. Les boules doivent être enduites légèrement d’huile grâce aux mains huilées. Laisser reposer ces boules de pâtes huilées couvertes d’un film alimentaire pendant environ 15 minutes. Après ce temps, huiler le plan de travail, prendre une boule de pâte huilée. L’étendre en carré en l’étirant finement avec les mains huilées ou un rouleau à pâtisserie. Re-huiler la pâte au besoin. La pâte devra toujours être huilée pour être élargie sans se déchirer. Continuer à étaler la pâte jusqu’à se qu’elle soit fine comme une feuille de papier et étendue en carré. Saupoudrer de semoule extra fine et plier le large carré de pâte fine obtenu en trois, dans le sens de la hauteur en portefeuille, enfin en trois dans le sens de la largeur toujours en portefeuille. Réserver ainsi plié. Plier de cette façon toutes les boules de pâte.

Cuisson : Chauffer une grande poêle à fond épais de préférence, sur feu moyen/doux, l’asperger de quelques gouttes d’huile. Prendre le 1er carré de pâte confectionné et avec les mains huilées, l’aplanir à nouveau en un carré plus large et plus fin, le déposer ensuite sur la poêle et cuire des deux faces en bougeant un peu la poêle de temps en temps pour homogénéiser la cuisson. Faire ainsi de suite pour chaque carré de pâte plié en terminant par le tout dernier qui a été préparé jusqu’à cuisson de tous les carrés feuilletés.

Servir les Msemens bien chauds arrosés de miel pur.

Le secret des Msemens réussis réside en grande partie dans le pétrissage de la pâte qui se doit d’être long, intensif et vif pour avoir une pâte la plus élastique et souple possible, bien lisse ainsi qu’un repos indispensable de la pâte une fois pétrie puis une fois qu’elle est détaillée en boules. Ainsi, la pâte s’étalera très facilement aidée d’huile, élément essentiel pour facilité son étirement en une abaisse quasi transparente. Une pâte à Msemens qui n’est pas suffisamment pétrie aura un aspect légèrement granuleux et se déchirera ou fera des trous au moment de son étirement.

La confection des Msemens demande parfois un peu d’entrainement jusqu’à arriver à des Msemens bien feuilletés, fins et souples. La pâte se juge à l’oeil et au toucher, chose qui s’acquiert au fils des essais. Il ne faut pas se décourager lors des premiers essais s’ils ne sont pas parfaits.

Advertisements

2 réflexions sur “Msemen (crêpes feuilletées)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s